• La psychologie du nécromancien

    Tout d'abord une question de philosophie et de morale...

    Evidemment, comme dans tout art occulte, le pratiquant sera confronté à des choix qui feront appel à son jugement moral et philosophique des faits et conséquences.

    Tout nécromancien suit cependant quelques principes basiques pour la maîtrise de son art.

    Le pragmatisme.

    Être pragmatique, c'est tout simplement appliquer les solutions qui s'imposent, aussi inattendues et inconfortables soient-elles, sans se retrouvé limité par des préjugés, un manque d'imagination ou encore la peur des nouvelles techniques. En quatre mots, c'est « faire ce qui marche » ! C'est le principe que tous les nécromanciens — ou presque — appliquent devant toute situation problématique.

    Pour produire un effet quelconque grâce à sa maîtrise des énergies, un nécromancien privilégie les méthodes qu'il aura développées et perfectionnées avec ses expérimentations. Mais, souvenons-nous que toute manipulation des énergies de vie et de mort peuvent avoir des conséquences considérables !! C'est pour cela que les expérimentations doivent suivre une logique et un bon sens terre-à-terre et rationnel. C'est grâce à ce pragmatisme et ce raisonnement rationnel que les nécromanciens mêlent leur art avec le ritualisme.

    L'Équilibre ou le Déséquilibre.

    C'est en ces deux mots qu'est concentrée toute la question morale de la nécromancie. La philosophie du nécromancien dépend de ses penchants, des ses idées sur la vie et la mort, de son caractère.

    Pour comprendre, il faut prendre l'univers dans son ensemble. En nécromancie, la vie et la mort ainsi que l'équilibre universel entre ces deux puissances se traduisent par un équilibre parfait entre les deux forces qui les représentent : l'essence vitale (qui crée, fait croître) et l'essence mortelle (qui dégrade, détruit). Ces deux énergies sont complémentaires et l'équilibre de l'univers repose sur leurs interactions.

    La vision dualiste d'un monde déchiré entre le bien et le mal n'a donc aucun sens logique pour un nécromancien. Pour lui, le bien est défini par l'équilibre primordial conservé, donc le fait que l'ordre naturel suive son cours, que la vie et la mort soient à leurs places. Le mal se définit donc par le déséquilibre entre les deux forces — qui pourrait, à terme, engendrer une destruction prématurée de l'univers — c'est-à-dire voir la mort prendre ce qui devrait vivre et voir la vie envahir ce qui devrait mourir...

    C'est alors là-dessus que le nécromancien base sa philosophie. Soit un nécromancien prise le Déséquilibre, soit un nécromancien préfère l'Équilibre.

    Portraits de nécromanciens de l'Équilibre et du Déséquilibre.

    Les portraits psychologiques ci-dessous ne sont que des "aperçus" des idéologies extrêmistes des nécromanciens de chaque camp. Evidemment, nous sommes tous et toutes différent(es) et c'est cela qui nous rend imprévisibles. Les nécromanciens ne dérogants pas à cette règle, ces profils ne sont pas des modèles sur lesquels les nécromanciens se calquent tous, soyez-en conscients car ces modèles sont ceux des deux extrêmes "classiques".

    Un nécromancien du Déséquilibre (ou du chaos) sera quelqu'un de très porté sur son bonheur personnel. Il utilisera ses capacités et son savoir pour avoir « constamment le Destin de son côté ». Il réduira ses ennemis à l'état de faibles êtres malades et ses amis — s'il en a — lui tourneront rapidement le dos. Mais ces nécromanciens du Déséquilibre n'ont pas besoin de compagnie. Ils passent leur temps à vivre en cherchant du pouvoir et toujours plus de pouvoir. Leur vie devient une quête après toujours plus de pouvoir et lorsqu'ils l'ont obtenus, ils n'en n'ont pas utilité. Ces nécromanciens sont égoïstes et insensibles, très calculateurs et intelligents, particulièrement doués pour la manipulation et l'intimidation.

    Un nécromancien de l'Équilibre (ou de l'ordre) sera un être tourné vers les autres, cherchant constamment le bonheur des autres, sachant que leur mort sera assez mouvementée comme ça. Les nécromanciens utilisent d'abord leurs savoirs et pouvoirs pour les autres et utilisent des moyens plus "humains" pour leurs propres problèmes. Les nécromanciens de l'Équilibre cherchent toujours à s'entourer, à assurer leur prise sur une toile de relations qu'ils tissent et dont ils sont le centre, diffusant toutes les aides qu'ils peuvent dispenser à ceux qu'ils connaissent et les connaissances de leurs connaissances. Ces nécromancients de l'ordre sont altruistes et extravertis, doués d'un fort don d'empathie et d'un esprit observateur aiguisé.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :